2018 : 6 bonnes résolutions pour une année connectée et collaborative !

9 janvier 2018


Paroles d'experts

2018 : 6 bonnes résolutions pour une année connectée et collaborative !

L’an dernier, je vous proposais un billet de bonnes résolutions à destination des animateurs de communauté. De bonnes pratiques à déployer sur le réseau social Résultat d’images pour bonnes résolutionsd’entreprise pour encourager les usages collaboratifs… mais c’était sans compter certaines résistances des managers et salariés, qui malgré la bonne volonté des animateurs enthousiastes, ont parfois du mal à se lancer dans les communautés. Et si 2018 était l’année pour collaborer… Voici 6 bonnes résolutions pour se lancer !

 

1 - En 2018, j’arrête de me réfugier derrière des excuses toutes faites pour éviter le réseau social d’entreprise…

Chez nos clients qui déploient des projets d’intranet collaboratif ou encore des réseaux sociaux d’entreprise, il est courant d’entendre des excuses toutes faites derrière lesquelles se réfugient parfois les collaborateurs comme les managers. Il y a ceux qui Résultat d’images pour réseau socialpensent que la transformation digitale est un effet de mode et le réseau social un gadget, sans s'interroger sur les raisons qui ont conduit certaines entreprises à l'échec dans leur tentative de déployer ces outils. Il y a les autres qui pensent que c’est une histoire de génération, qu’on travaillait mieux avant, avec l’e-mail et le téléphone, et que ces nouveaux outils sont compliqués et sources de perte de temps. Mais en réalité, ces phrases toutes faites cachent bien souvent une résistance classique au changement : sentiment d’être contraints à travailler autrement sans en percevoir le bénéfice immédiatement, peur de ne pas réussir à utiliser les nouveaux outils, impression que l’information circule de façon beaucoup plus fluide et décomplexée remettant ainsi en cause les arcanes de l’organisation classique, etc.

Si les bébés avaient développé ce type de freins au moment d’apprendre à marcher, jamais ils n’auraient fait leurs premiers pas : peur de tomber, de se faire mal, d’aller moins vite qu’à quatre pattes… Mais c’est en essayant que l’on peut appréhender tout l’intérêt de s’être lancé…

2 – En 2018, j’arrête de me plaindre de ne jamais trouver l’information

A l’heure de l’infobésité, alors que les cadres passent en moyenne la moitié de leurs journées à lire et répondre à leurs emails, la question de la surabondance d’information et de notre capacité à trier pour trouver la Résultat d’images pour sortie de labyrinthebonne information au moment où nous la cherchons, est plus que jamais capitale… et d’autant plus lorsque l’on doit être réactif et productif ! Là aussi, quitter la posture passive du collaborateur noyé sous l’afflux d’information, et développer une approche active en utilisant les fonctionnalités du réseau social d’entreprise peut être salvateur : abonnements à des contenus ou à des personnes, gestion de favoris, utilisation des filtres du moteur de recherche, gestion de ses notifications,… autant de stratégies personnelles à tester en 2018 sur l’intranet collaboratif afin de ne plus être une victime de l’infobésité !

 

3 – En 2018, je commence par liker/commenter les contenus de mes collègues

Se lancer sur le réseau social d’entreprise ou dans un espace collaboratif ne signifie pas nécessairement devenir un contributeur super-actif dès le début. On peut commencer par se donner des objectifs simples pour faire ses premiers pas sur l’intranet collaboratif. Ainsi, certaines fonctionnalités sont moins engageantes que la production d’articles ou de billets de blog. Par exemple :

  • liker les contenus pertinents pour signifier qu’on les a appréciés ou qu’ils nous ont été utiles,
  • ou encore commenter les contenus ou répondre à des commentaires, pour apporter une précision,

sont déjà des formes de collaborations précieuses sur un réseau social d’entreprise !

 

4- En 2018, je commence à utiliser le microblogging au lieu d’envoyer des emails à toute l’équipe

Comme le like ou le commentaire, le microblogging est un format collaboratif très simple à prendre en main. Une autre façon de commencer à découvrir les usages du réseau social d’entreprise consiste à s’exprimer via ce format sur les communautés d’équipe ou encore de projets. Au lieu de faire un email collectif pour partager une information auprès de tous, laisser un petit mot dans le fil de microblog de l’espace collaboratif sera tout aussi efficace. Et si la conversation se poursuit dans l’espace, par le fil des commentaires, ce sont autant d'emails envoyés à tous qui seront économisés !

 

5- En 2018, je continue à capitaliser les documents que je produis

Quand on sait que 70% des savoirs de l’entreprise ne sont ni écrits ni capitalisés, la gestion des connaissances est un enjeu clé pour les organisations, qu’il s’agissent de conserver les savoirs, cœur du business de l’entreprise, comme de transmettre aux entrants les expertises des sortants. Depuis quelques années déjà, finis les documents enregistrés sur le seul disque dur local, l’habitude est prise de stocker le contenu sur un serveur NAS ou un lecteur réseau… Une première étape pour la capitalisation de la connaissance mais qui, seule, ne suffit pas… Encore faut-il pouvoir retrouver facilement cette production, dont le classement est souvent laissé à la liberté de son producteur… Avec les espaces collaboratifs, il est aisé de continuer à stocker sa production de façon partagée, sans oublier de la tagger (ajout de mots-clés, système de catégories) afin qu’elle soit plus facilement retrouvée : une bonne résolution qui en vaut 2 !

 

6- En 2018, je continue à faire valoir mon droit/ma liberté à la connexion/déconnexion

L’année dernière, le droit à la déconnexion a fait couler beaucoup d’encre. Plus que jamais en 2018, collaborateurs et managers peuvent faire valoir ce droit, ou plutôt cette liberté de se connecter ou de se déconnecter en fonction des besoins et des moments de vie. Ainsi, le fait de disposer d’un intranet collaboratif accessible à distance pour accéder aux informations RH relatives aux congés peut être très pratique pour organiser son planning de vacances avec son/sa conjoint.e. Libre à vous également d’y publier un article de veille lu sur internet pendant votre week-end… ou au contraire, de ne pas vous connecter au réseau social d’entreprise en dehors des horaires de bureau ! En matière de collaboratif comme d’outils digitaux en général, un usage raisonné et consenti sera votre meilleur allié !

 

Par Gaëlle Roudaut

Toute l’équipe d’Arctus vous souhaite une très bonne année 2018, collaborative et connectée !

 

retour au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autour des mêmes sujets