Faire face à un incendie avec le digital (cloud, outils collaboratif…)

3 mai 2018


Paroles d'experts

Faire face à un incendie avec le digital (cloud, outils collaboratif…)

Petit rappel des faits, en septembre dernier, toute l'équipe d'Arctus a déménagé chez Wereso, un espace de co-working. Cette nouvelle étape dans la vie de l'équipe fut l'occasion de renforcer nos modes de travail, d'échanges et de collaboration. Et vous allez voir que ces bonnes habitudes nous ont bien servis !

En février, le local technique de l'espace de co-working a pris feu. Les dégâts n'ont été que matériels, personne n'a été blessé, mais cela a rendu l'usage des bureaux impossible pendant la durée des travaux.

Une fois relogés (très rapidement grâce à toute l'équipe de Wereso) nous avons bien sûr dû continuer à travailler. Nous avons tiré quelques enseignements de cette expérience, que nous souhaitons partager avec vous :

 

Enseignement n° 1 : Le cloud permet de continuer à travailler sans rupture.

Dans la plupart des entreprises, le local technique abrite les serveurs des entreprises avec toutes les données utiles à l'organisation. Sa perte a de quoi rendre anxieux n'importe quelle entreprise ! Mais chez Arctus, nous utilisons les solutions de travail collaboratif de Microsoft 365, en cloud. Les données ne sont pas hébergées dans nos locaux parisiens et n'ont pas été impactées. Nous avons donc pu accéder instantanément à toute notre base de travail, une fois relogés dans de nouveaux bureaux. En plus de ses aspects pratiques (co-édition, accès en mobilité…), le cloud est un donc bon moyen de sécuriser les données et d'y accéder de partout.

Enseignement n° 2 : L'objectif du "zéro papier" permet de prévenir les risques liés aux incidents.

Chez Arctus, nous avons fait le choix de ne pas être dépendants du papier : nous numérisons les documents administratifs et n'imprimons que le strict nécessaire. Nos processus et la capitalisation de nos connaissances ne reposent pas sur du papier (outre certains documents encore exigés par nos partenaires que nous digitalisons peu à peu). En cas d'incident grave, nous ne sommes pas liés à des contraintes physiques qui nous empêcheraient de continuer à travailler.

Enseignement n° 3 : Peu importe le matériel, ce sont les données qui comptent !

Notre organisation n'est tout de même pas totalement dématérialisée : il faut bien des ordinateurs pour travailler sur notre cloud ! Ceux qui étaient restés au bureau ont été préservés, à l'abris dans des caissons. Toutefois, en cas de perte d'un PC, nous pouvons nous connecter à notre espace de travail en ligne depuis n'importe quel appareil : PC fixe ou portable, smartphone, tablette… Si nous étions amenés à devoir utiliser des ordinateurs de secours, une simple reconnexion à notre espace et nous pourrions continuer à travailler (à condition d'avoir une bonne connexion Internet ! ;-) ).

 

Tous ces dispositifs digitaux n'ont pas empêché l’incendie, le dépôt de suie et l'imprégnation des tissus et des sols d’une violente odeur âcre. Mais nos modes de travail collaboratifs et nos usages nous ont permis de reprendre le travail rapidement - presque - comme si de rien n’était…

Une réhabilitation des locaux a été réalisée, et il faudra sans doute un peu de temps pour que cet incendie ne soit plus qu'un mauvais souvenir. Merci à l'équipe de Wereso de nous avoir trouvé une solution de repli pour continuer notre activité !

 

Ce billet s'inscrit dans le prolongement de celui sur les 3 usages collaboratifs dont je ne pourrais plus me passer.

retour au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autour des mêmes sujets