Les « serial » bloggeurs : des collègues à suivre sur l’intranet collaboratif

5 décembre 2017


Paroles d'experts

Les « serial » bloggeurs : des collègues à suivre sur l’intranet collaboratif

Avec les réseaux sociaux et la libéralisation de la prise de parole, certains consommateurs ont pris le devant des marques et font la pluie et le beau temps sur internet à coup de billets ravageurs, d’expertises qui font autorité, faisant émerger de nouvelles tendances dans tous les domaines de la consommation... Célèbres Youtubeurs, blogueurs devenus prescripteurs, influenceurs actifs sur Facebook, Twitter, ou Instagram, ils parviennent à rassembler derrière eux des communautés importantes de « followers ». Ce phénomène est-il propre à la société civile ? Quelles sont les pratiques en entreprise ? Suivez Arctus pour tout savoir sur les nouveaux influenceurs internes.

 

Tous influenceurs potentiels ?

En entreprise, comme dans la société, certaines personnes ont une situation de leader d’opinion, souvent du fait de leur statut dans l’entreprise (top manager ou dirigeant), mais pas seulement ! En effet, tous les collaborateurs qui ont développé une expertise, sur un métier pointu ou encore sur une activité émergente pour l’entreprise, sont potentiellement des personnes à suivre. Ils ont pu faire valoir leur expertise en apportant leurs savoirs à des moments clés dans les projets : conception et mise en marché de produits, évolution du modèle de business, évolution de process… En veille permanente sur leur propre métier, utilisant régulièrement les médias sociaux externes, fédérant un large réseau à l’extérieur de l’entreprise comme en son sein, ces collaborateurs peuvent apporter beaucoup à l’organisation : idées nouvelles, tendances marketing, retours d’expériences, connaissances techniques, …

Passer du statut d’expert à celui de bloggeur

La multiplication des fonctionnalités collaboratives et le déploiement des réseaux sociaux d’entreprise encouragent la décentralisation des contributions au sein des organisations. Elles rendent possible la prise de parole de ces collaborateurs spécialistes, leaders d’opinion sur leur domaine. En profitant de fonctionnalités comme le blog, les commentaires, le forum ou le microblogging, ils vont pouvoir partager leurs idées, le fruit de leur veille, ou vulgariser un certain nombre de savoirs bénéfiques à toute l’entreprise. Le blog est un format plus éditorial tout à fait propice à ce type d’usage. Même avec une opinion qui peut être en léger décalage avec les communications plus officielles et plus descendantes de l’entreprise, le bloggeur peut générer des idées nouvelles, utiles à l’activité, offrir une lecture différente de l’actualité de l’entreprise…

Certains collaborateurs l’ont bien compris et profitent d’un espace collaboratif pour développer sur leur blog des trésors de connaissance. Spécialistes de l’immobilier d’entreprise à l’affut des évolutions du mobilier professionnel, juristes en vigie sur les évolutions règlementaires de son domaine, responsables prévention toujours attentifs aux innovations matérielles, informaticiens geek repérant toutes les nouvelles apps gratuites et utiles, marketeurs connectés aux dernières tendances sur les réseaux sociaux, etc. les exemples ne manquent pas et les blogs sont aussi riches que les personnalités qui les font vivre !

 

Du bloggeur à l’influenceur

Présent dans 43 % des organisations qui ont déployé des outils collaboratifs, selon l’Observatoire e-transformation & intranet, le blog est un format relativement engageant : pour devenir un « serial » influenceur dans son entreprise, il ne suffit pas de publier un bon billet une fois.

Aussi, si vous vous sentez l’âme d’un bloggeur et avez envie de partager votre expertise ou le fruit de vos recherches avec vos collègues, ces quelques tuyaux pourront vous être utiles.

1/ Toi-même, tu seras

Comme sur le web, les blogs présents dans les communautés internes, sont avant tout des tribunes personnelles. L’auteur du blog partage avant tout son opinion, avec son style, parfois incisif, souvent subjectif, toujours engagé… Le blog n’est surement pas l’outil d’une communication lissée, institutionnelle qui a fait l’objet de multiples validations dans l’entreprise. C’est au contraire les convictions et le ton de son auteur qui vont donner toute sa couleur à ce format éditorial et générer l’engagement des lecteurs !

2/ Régulier, tu deviendras

En matière de blog interne, comme sur le web là aussi, la régularité est de mise. Non seulement le bloggeur se doit de proposer du fond mais avec un rythme soutenu. Publier un billet une fois par mois voire plus régulièrement encore permettra de tenir en haleine la communauté, et de garantir l’effet rendez-vous avec ses lecteurs, quitte à faire des billets plus courts… pour devenir un "serial" bloggeur !

3/ Humble, tu resteras

L’intérêt du bloggeur est de susciter des réactions de la part de la communauté, de confronter ses opinions avec ses collègues. C’est de cette discussion collective que peuvent émerger des idées nouvelles pour l’entreprise. Aussi, pour que le débat s’enrichisse et reste constructif, le bloggeur même ultra-spécialiste de son domaine, doit être prêt à entendre la critique et faire preuve d’une bonne dose d’humilité. Savoir vulgariser parfois, écouter souvent, remettre en question son jugement pour laisser s’exprimer tous les avis, sont des qualités essentielles du bloggeur. Et en cas de désaccord profond, faire confiance à l’animateur de communauté pour jouer son rôle de médiateur dans la communauté !

 

Même si après cette chronique, vous ne vous sentez pas prêts ou légitimes pour tenir un blog dans l’entreprise, commencez par vous abonner, suivre, like et commenter, les productions de vos collègues : c’est de cette dynamique qu’émerge l’intelligence collective !

 

Par Gaëlle Roudaut

retour au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autour des mêmes sujets