Petit traité de philo : de Confucius et de l’usage du réseau social d’entreprise

7 mars 2017


Paroles d'experts

Petit traité de philo : de Confucius et de l’usage du réseau social d’entreprise

La figure du Sage et la philosophie confucéenne ont largement inspiré la pensée occidentale. Aujourd’hui encore, et dans un monde de plus en plus individualiste et guidé par la matérialité, le confucianisme et son approche humaniste sonnent juste. Des préceptes que chacun peut appliquer dans son travail, dans sa relation à ses collègues, et pourquoi pas dans ses usages du réseau social d’entreprise. Autant de valeurs qui peuvent inspirer votre charte de netiquette. Réflexions à méditer…

Confucius

« Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu’ils agissent envers vous »

Faire preuve d’empathie, montrer une ouverture d’esprit, comprendre qu’une opinion différente est possible même quand on ne partage pas le même avis, voilà des comportements que nous attendons tous de nos collègues lorsque nous prenons la parole sur le réseau social de l’entreprise. En tant que simple lecteur, contributeur ou même animateur de d’une communauté, faisons en sorte d’appliquer ce principe pour que d’autres l’appliquent à leur tour. En effet, la collaboration et les échanges sur un réseau social d’entreprise ne peuvent s’épanouir que dans un climat de confiance. Et celle-ci ne peut naître que dans la bienveillance qu’ont les utilisateurs du RSE les uns envers les autres : parce que toutes les opinions sont accueillies avec tolérance et sont entendues dans le respect mutuel, même lorsque les avis divergent, les utilisateurs pourront y prendre la parole en toute sécurité, sans craindre d’être censurés ou blâmés.

likeDans le cadre de la charte de netiquette de votre réseau social d’entreprise, bienveillance, tolérance et confiance sont des valeurs à défendre pour promouvoir son usage, au-delà des règles classiques de confidentialité et de bienséance (non-discrimination, non-diffamation, …).

« Lorsque vous travaillez pour les autres, faites-le avec autant d’ardeur que si c’était pour vous-même »

La collaboration est fructueuse et génératrice de valeur dans la générosité. Si chacun des acteurs de l’entreprise partage sur le réseau social ses conseils, ses retours d’expériences, ses connaissances, c’est toute l’entreprise qui s’en trouve enrichie. N’ayez pas peur de la diversité des opinions, ou encore de la profusion. Dispensez tout ce qu’il vous semble intéressant de partager avec vos collègues : veille, bonnes pratiques, trucs et astuces, …

likeL’atteinte d’un objectif collectif comme la réussite d’une communauté sont autant source de satisfaction que la performance individuelle. La générosité de chacun, et en particulier des animateurs de communautés et des contributeurs qui ont un rôle clé dans la diffusion de la connaissance sur le réseau social d’entreprise, est une valeur à encourager dans votre charte de netiquette.

« L’homme supérieur c’est celui qui d’abord met ses paroles en pratique, et ensuite parle conformément à ses actions »

La reconnaissance par les pairs, la valorisation des expertises et des métiers de l’entreprise, la valeur ajoutée de l’expérience sont autant de leviers pour développer les usages de son réseau social d’entreprise. Si tous les salariés comme les managers y sont légitimes pour prendre la parole, c’est parce que leur témoignage est authentique, tirée d’une expérience vécue donc crédible, exemplaire, et qu’à ce titre, il apporte de la valeur pour leurs collègues (best practice, erreur à éviter, astuces, …).

likeL’authenticité comme l’humilité (dans le ton) sont deux valeurs maîtresses à promouvoir sur le réseau social d’entreprise et à rappeler dans votre charte de netiquette. Certes chacun est libre de prendre la parole pour commenter ou exprimer son opinion mais s’exprimer avec arrogance ou mépris – même quand on est sûr d’avoir raison- n’apporte rien à la conversation et n’a pas sa place sur le réseau social d’entreprise.

« Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres »

Le collaboratif est l’affaire de tous. Pour que l’aventure du réseau social d’entreprise soit couronnée de succès, chacun doit pouvoir apporter sa contribution, même modeste, au sens propre comme au figuré. Cela peut commencer par de petites touches, pour qui n’oserait pas prendre la parole plus largement sur le réseau social : liker des contenus, s’abonner, … puis commenter, mettre à jour sa fiche profil, créer son réseau de contact. A l’image du colibri distillant quelques gouttes d’eau au-dessus de l’incendie de forêt, qui engage tous les animaux à se mobiliser, chaque collaborateur peut apporter sa pierre à l’édifice collectif.

likeRappeler dans votre charte de netiquette que le succès du réseau social d’entreprise repose sur l’engagement de chacun, c’est aussi reconnaître que la collaboration est l’affaire de tous et pas uniquement de quelques geeks de la génération Y, et que toute contribution aussi petite soit-elle participe de la réussite de ce projet collectif.

« Après une faute, ne pas se corriger, c’est la vraie faute »

En matière de partage de connaissances et d’intelligence collective, la fiabilité de l’information est un enjeu de tous les jours. Cependant, personne n’est infaillible et il serait dommage que les salariés n’osent partager sous prétexte de risquer une erreur. Le web a cet avantage par rapport aux publications papier couteuses à corriger, qu’il permet à tout moment de revenir sur un contenu pour le modifier. Se donner le droit à l’erreur, savoir reconnaître quand on fait une et se corriger ou corriger un collègue dans la bienveillance sont des pivots de la collaboration en ligne sans lesquels un réseau social ne peut fonctionner.

likeL’erreur est humaine et toujours pardonnée quand elle est assumée ou corrigée. Avoir l’honnêteté de reconnaître son erreur ou encore la souplesse d’esprit de ne pas en tenir rigueur à un interlocuteur, voilà deux aptitudes à encourager dans votre charte de netiquette.

« Une petite impatience ruine un grand projet »

La collaboration et les échanges sur un réseau social d’entreprise ne se décrète pas. Les salariés ne s’obligeront pas à travailler ensemble par des injonctions même répétées à collaborer ! Comme tous les nouveaux outils introduits dans une organisation, qui induisent de nouveaux usages et comportements, la transformation des pratiques en lien avec le réseau social d’entreprise demande du temps. Il faut entre 9 mois et 1 an en moyenne pour qu’une communauté trouve sa vitesse de croisière. Autant dire que la patience est de mise. Vouloir aller trop vite, bousculer les utilisateurs en leur imposant de nouvelles façons de travailler sans accompagner ni donner du sens à ce changement, c’est risquer leur désengagement.

likeLa patience et la bienveillance sont là encore des clés pour permettre à tous les utilisateurs de s’embarquer dans l’aventure collaborative. Relayées par votre charte de netiquette, elles garantiront que personne ne sera laissé sur le bord de la route.

 

Influençant la pensée de l’Humanité depuis plus de 2 500 ans, la philosophie de Confucius a encore beaucoup à nous apprendre… même en matière d’usages de nouvelles technologies !

 

Par Gaëlle Roudaut    twitter-image

retour au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Autour des mêmes sujets