REX : l’innovation participative chez EDF

15 mars 2017


Retours d'expérience

REX : l’innovation participative chez EDF

Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 37,6 millions de clients, dont 27,8 millions en France.  Il a mis en place depuis 2011 un intranet collaboratif et social, Vivre EDF Online, accompagné par Arctus. Sébastien Maillard, Chargé de projet digitaux, revient pour nous sur le projet d'innovation participative mis en place au sein de l'entreprise.

 

s-maillard photo innovation

edf logo innovation

 

Dans quel contexte s’ancre votre projet de transformation digitale interne en termes d’innovation participative ?  

Jusqu’alors au sein de l’entreprise chaque métier gérait des dispositifs d’innovation participative de manière isolée et indépendante, tandis que certaines directions n’étaient pas outillées. Les différentes solutions mises en place étaient plurielles et avaient vécu. Un besoin de mise à jour et d’harmonisation nous est donc naturellement apparu comme un enjeu en phase avec nos ambitions de transformation numérique interne. Cela permettait également de rationaliser et d’étendre nos usages en matière d’innovation participative.

Comment rendre les idées plus visibles ? Comment propager et faire en sorte que chaque salarié puisse être "innovacteur" ? Notre réponse a été de s’appuyer sur le réseau social interne Vivre EDF Online.

Le choix de l’intranet social a constitué une opportunité pour digitaliser les démarches et capitaliser dans un outil transverse en phase avec notre volonté de développer et d’accentuer le sujet de l’innovation en interne.

Le projet a été soutenu par une véritable décision politique et stratégique : redynamiser la culture d’innovation du Groupe en lien avec toutes les évolutions numériques.

 

Quelles ont été les étapes clés de ce projet ?

De 2012 à aujourd’hui :

  • Co-construction avec les métiers utilisant la plateforme : atelier de mise en commun et d’harmonisation des besoins
  • Mise en place et tests
  • Lancement des premières démarches (pilotes)
  • Déploiement de nouvelles démarches à la demande des métiers

 

Quel rôle a joué Arctus dans ce projet ? 

L’équipe d’Arctus nous a accompagnés tout au long du projet. Leur appui et leurs conseils nous ont permis de mieux orienter nos décisions. Leur connaissance de notre organisation interne a favorisé la mise en relation entre les équipes métier et les équipes techniques.  La phase de transfert et de formation des acteurs métier a également été un challenge relevé avec succès avec eux.

 

Quels sont les résultats attendus/perçus du projet ? 

Notre dispositif d’innovation participative dispose à présent d’un fonctionnement fluide et d’une gouvernance clairement établie. Les métiers se sont appropriés l’outil, l’utilisent au quotidien, sont de plus en plus autonomes et lancent leurs propres démarches ! Au total, plusieurs milliers d’idées ont été déposées sur la plateforme, et nous ne comptons pas nous arrêter là !

 

Quelles sont les prochaines étapes à venir ? 

Nous allons nous concentrer sur la mise en avant des idées proposées. Cela passera par la refonte graphique de la plateforme pour améliorer la visibilité et l’appropriation par les métiers et les utilisateurs.

L’objectif à terme est le déploiement du dispositif à l’ensemble des métiers du Groupe qui en feront la demande.

 

Si vous aviez un conseil à donner pour les personnes souhaitant mener un tel type de projet, lequel serait-il ? 

Je conseillerais de privilégier la simplicité d’accès et de prise en main. Être orienté utilisateur avec des usages facilités.  Il est important également d’adapter les processus de validation des idées (workflow) à la plateforme et ne pas faire du sur-mesure technique, toujours dans un objectif de simplification.

 

 

Merci à Sébastien Chatel pour ce retour d'expérience. Pour continuer les échanges, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :linkedintwitter-image

retour au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Autour des mêmes sujets


  • Actualités

    Usages et perception des espaces collaboratifs en entreprise : que faut-il retenir des résultats de l’Enquête Flash ?

    lire la suite

  • Actualités

    Usages et perception des espaces collaboratifs digitaux : téléchargez les résultats de l’Enquête Flash !

    lire la suite