Les dimensions de l’intranet et la prise en compte des médias sociaux

  • Le 9 novembre 2012
  • 0
  • Les médias sociaux transforment l’intranet et … l’entreprise

     

    A l’origine de l’intranet (fin des années 90), une distinction claire était faite entre les contenus d’information et de communication et les outils collaboratifs.

    L’intranet était surtout conçu comme un support de communication, composé de flux d’information majoritairement voire exclusivement descendants :

    • Des dirigeants vers les salariés,
    • Des managers vers leurs équipes,
    • Des experts vers les néophytes.

     

    Ce dispositif était à la main de la direction de la communication avec le soutien de la DSI. Il permettait de publier à la fois :

    • De l’information chaude, des actualités ;
    • De l’information froide comme les organisations, les notes de direction, la stratégie et des informations pratiques comme les procédures administratives.

     

    A côté de ce dispositif, ont commencé à émerger, quelques années plus tard, les outils collaboratifs. Ces derniers étaient majoritairement perçus comme un service de base apporté aux équipes, proposé par la direction l’informatique, chaque métier les utilisant à sa manière et notamment pour permettre :

    • La coordination au sein d’une équipe ou d’un projet (agenda, comptes rendus, relevés de décisions, To-do-List),
    • La création collaborative de documents,
    • Et, plus récemment, la mise à disposition d’outils interactifs tels les forums, blog ou wiki.

     

    Désormais, les médias et réseaux sociaux apportent un nouvel ensemble de services centrés sur l’individu et lui permettent de :

    • Compléter une fiche profil enrichie,
    • Gérer un ensemble de contacts,
    • S’abonner à des contenus venant de sources différentes et les recommander pour faire du buzz,
    • Contribuer rapidement sur des contenus via des commentaires, des notations, des « likes » (j’aime).

     

    A ces fonctionnalités, s’ajoutent la mise en valeur de nouveaux types de communauté à la gouvernance plus libre (communauté d’intérêts) ainsi que la valorisation des communautés existantes dans les outils collaboratifs.

    On voit rapidement que les réseaux sociaux ne sont pas un simple ajout de fonctionnalités mais obligent à repenser les outils collaboratifs et l’intranet info-com classique.

     

    Certaines sociétés font le choix d’un outil pour chaque dimension : information/communication, collaboration, réseau social. Pourtant selon nous, la valeur ajoutée sera d’autant plus grande pour les utilisateurs que l’on a recours à un outil unique permettant le déploiement d’un dispositif global.

    Cela n’oblige pas à choisir une solution technique unique mais impose dans ce cas de bien gérer des parcours utilisateurs fluides.

    A contrario une solution technique unique, présentera aussi un défi pour l’ergonome : arriver à présenter simplement la multiplicité des fonctions et de leurs usages.

     

    Avec l’expérience, on identifie que chaque salarié, ne choisit pas à chaque instant de sa journée s’il veut lire, contribuer ou réseauter. Il fait tout cela dans le même temps et successivement sans nécessairement être conscient qu’il fait l’un ou l’autre.

    A nous de leur proposer humblement un dispositif optimum.

     

    Les dimensions d'un dispositif intranet

 

Marc Lippa

A propos Marc Lippa Ingénieur Civil des Mines, quinze ans d’expériences dans de grandes entreprises industrielles lui ont donné une approche à la fois conceptuelle et pragmatique du pilotage de projets. Marc enseigne au CNAM et aux Mines de Nancy.

 

Faire un commentaire

 

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont signalés par une (*) *

  • Experts Arctus


    Michel Germain est directeur associé d'Arctus. Il est également professeur d'université et fondateur de l'Observatoire de l'intranet.


    Marc Lippa est directeur associé d'Arctus et expert sur les problématiques Réseaux Sociaux d'Entreprise. Marc enseigne au CNAM et aux Mines de Nancy.


    Isabelle Reyre est directeur associé d'Arctus. Vingt ans d’expérience en communication technique et sciences humaines lui donnent une vision centrée sur l’expérience utilisateur et l’amélioration du corps social.


    Thématiques